Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

10 mar > 11 mar Billetterie Spectacle

REALITY

[Théâtre]

Création Daria Deflorian et Antonio Tagliarini

[Italie]

Galerie

mercredi 10 mars 2021 / 19:15jeudi 11 mars 2021 / 19:15 Tarifs : 15 € - TR 10 € - LPV 2 € - Yoot 5 € / Tarif super réduit 5€ / Tarif -de 18ans 5€ Durée : 55 min

Présentation

Je vis ou je feins de vivre ? Toutes ces notes, toutes ces statistiques, n’est-ce pas une façon de m’illusionner ? Si j’arrêtais d’écrire, je devrais retourner à moi-même. 
Janina Turek

Janina Turek (1921-2000) est une femme au foyer polonaise de Cracovie. En 1943, alors que son mari est enlevé par la Gestapo et déporté à Auschwitz, elle ouvre un carnet et écrit : Aujourd’hui, je commence à écrire un carnet et je veux le faire tous les jours et pour toute ma vie, je veux décrire seulement la réalité, seulement et uniquement les faits.
Ces « faits », elle les dénombrera durant 50 ans, consignant ainsi sa vie quotidienne en un inventaire aussi étrange que pragmatique : 381 966 appels téléphoniques reçus, 23 397 personnes rencontrées et saluées dans la rue, 5 817 cadeaux faits, 19 parties de dominos, 110 sorties au théâtre, 3 517 livres lus, 70 042 émissions de TV regardées, etc. C’est à sa mort en 2000 que sa fille découvre, sidérée, ces 742 carnets d’une vie écoulée.
Cette femme, qui n’a jamais rendu public son immense ouvrage a ainsi constitué le recueil de la matérialité d’une vie, n’écrivant ni sur la déportation de son mari, ni sur son retour, mais sur l’« infra-ordinaire » de sa vie, comme le nomme Georges Perec.
Avec Reality, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini explorent ces traces de vie, s’emparant de la figure de Janina Turek non pour la mettre en scène mais pour entrer en dialogue avec elle comme on élucide un mystère. Sans artifices, les deux acteurs seuls en scène, passent tour à tour à travers le personnage de Janina, imaginant ses gestes, ses situations, l’histoire de son époque, pour nous amener à une interrogation plus vaste sur la perception de ce qu’est la réalité.

Biographie

Daria Deflorian et Antonio Tagliarini partagent avec une poignée d’artistes italiens de la scène indépendante des projets collectifs et une tournure d’esprit frondeuse qui n’attend pas la poussée des vents dominants. Ensemble, ils créent une série de projets dont ils sont à la fois auteurs et performeurs.
Provenant du monde de la performance, ils recherchent d’autres modes de représentation et explorent des formes alternatives d’alliance entre la scène et le public. Ils débutent leur collaboration en 2008 avec un hommage à Pina Bausch. Parmi les pièces qui ont suivi, on a pu voir à Garonne : Reality (2015 et 2016) et Le ciel n’est pas une toile de fond (2017).

Distribution / Production

Création 2015 à partir du reportage de Mariusz Szczygiel Reality
Traduction de Marzena Borejczuk, Nottetempo 2011

Spectacle de et avec Daria Deflorian et Antonio Tagliarini
Lumières Gianni Staropoli
Direction technique Giulia Pastore
Collaboration au projet Marzena Borejczuk Production et diffusion Giulia Galzigni / Parallèle
Production A.D. Coproduction ZTL_Pro, Festival Inequilibrio/Armunia avec la collaboration de Fondazione Romaeuropa et Teatro di Roma
Résidences de création Festival Inequilibrio/Armunia, Ruota Libera/Centrale Preneste Teatro, Dom Kultury Podgórze
Avec le patronage du Istituto Polacco di Roma
Avec le soutien de Nottetempo, Kataklisma/Nuovo Critico, Istituto Italiano di Cultura a Cracovia, Dom Kultury Podgórze
Prix UBU 2012 à Daria Deflorian - meilleure actrice
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique