Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

24 novembre

Chocolat

Conférence théâtrale

Texte Gérard Noiriel
Mise en scène Jean-Yves Penafiel

[ France]

Galerie

Chocolat

Autour du spectacle

Anthony Mangeon, enseignant en littérature, spécialiste de littérature francophone, organise un colloque sur « les mondes postcoloniaux » en novembre. Nous avons saisi cette opportunité pour nous associer à cette manifestation en présentant deux spectacles fort différents, mais qui ont pour point de départ de vouloir traiter un épisode ou un aspect oublié de l’histoire française. Celui peu glorieux du « temps des Colonies ». Ces deux spectacles dont les formes empruntent au « théâtre documentaire », mettent en évidence les ressources que peuvent mobiliser les personnes stigmatisées et peuples colonisés pour rompre avec le statut de victimes et devenir acteurs de leur propre vie et histoire.

En savoir +

Gérard Noiriel

La presse en parle :

> Le clown et l’historien (1/3), Télérama (05/04/2009)
> Chocolat : une conférence spectacle, Ligue des droits de l'Homme (03/11/2009)

Mardi 24 novembre 2009 / 19:15 Tarifs : Tarif 10 euros / Tarif réduit 7 euros / Carte Laisser passer / Pass'Culture

Présentation

Être chocolat, signifie être berné. Être privé d’une chose sur laquelle on comptait » (dictionnaire Le Robert). Cette expression nous vient du cirque. Elle s’est imposée à la fin du XIXe siècle grâce au fameux duo Foottit et Chocolat. Peint par Toulouse- Lautrec, filmé par les frères Lumières, célébré par Jean Cocteau, le duo qui a inspiré Samuel Beckett est aujourd’hui tombé dans l’oubli. Né à Cuba en 1864, Chocolat est devenu le premier Auguste noir du cirque français pour fuir l’esclavage. Son duo avec le clown blanc met en scène la domination raciale au moment même où la République se lance dans l’aventure coloniale. C’est l’humiliation de Chocolat qui provoquait le rire du public français. C’est sans doute la raison pour laquelle nous avons oublié le seul clown noir de notre cirque national. Ce spectacle est le fruit d’un travail collectif entre des artistes et un historien. Dans cette forme originale de théâtre-performance, l’historien (Gérard Noiriel) rencontre Chocolat (Marcel Mankita) sur la scène, l’histoire se confronte à la mémoire, et la réalité à la fiction. La mise en espace, l’univers sonore et visuel construit à partir d’archives diverses, viennent à l’appui d’une démarche qui conjugue connaissance et poésie.

Biographie

Gérard Noiriel

Gérard Noiriel, né le 11 juillet 1950 à Nancy, est un historien français, l'un des pionniers de l'histoire de l'immigration en France. Il s'est également intéressé à l'histoire de la classe ouvrière, et aux questions interdisciplinaires et épistémologiques en histoire. À ce titre, il a participé activement au développement des études socio-historiques. Issu d’un milieu modeste, il est aujourd'hui directeur d’études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Distribution / Production

Scénographie et lumière Laurent Gachet
Recherche et créations sonores Sacha Gattino
Vidéo Nicolas Boucher
Costumes Marie-Laure Rocher
Régie Fabrice Lett
Direction de production Martine Derrier
Avec Gérard Noiriel Marcel Mankita et Sacha Gattino (musicien)
En partenariat avec l’ALCI