Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

14 janvier > 15 janvier

Soapéra

Conception : Mathilde Monnier et Dominique Figarella

[ France]

Galerie

Soapéra

Autour du spectacle

spectacle co-accueilli avec la saison Montpelier danse 12-13 et le Centre chorégraphique de Montpelier Languedoc-Rousillon

En savoir +

Mathilde Monnier

La presse en parle :

> Soapéra de Mathilde Monnier et Dominique Figarella, Frédérique Villemur , Agôn (2012)
> Soapéra : Mathilde Monnier sous la mousse, Géraldine Bretault, Toute La Culture (22/11/2012)
> Soapéra, Marie Chavanieux, La Terrasse (29/10/2012)
> Soapéra de Mathilde Monnier et Dominique Figarella, Marc Coudrais, Sceneweb (17/11/2012)

Lundi 14 janvier 2013 / 20:30 Mardi 15 janvier 2013 / 19:15 Tarifs : Tarif normal 12 euros / Tarif réduit 8 euros (étudiants, - de 25ans, demandeurs d'emploi, professionnels du spectacle) / Tarif unique 2 euros (concerts de l'ONM, festival OPEN et Lehrstuck! pièces d'apprentissage) Durée : 50min

Présentation

Point de rencontre inédit entre la danse et les arts plastiques, Soapéra cultive le mélange des genres dans une superbe déflagration de formes et de gestes.

Comment faire se rencontrer les domaines de la danse et des arts plastiques ? Dans le sillage des Ballets russes ou, plus récemment, de Robert Rauschenberg et Merce Cunningham, Soapéra conjugue art chorégraphique et pictural. Mais, à rebours des relations traditionnelles entre danse et peinture – où le peintre demeure à l’initiative d’un décor vertical, souvent relégué aux confins du plateau – la collaboration de Mathilde Monnier et Dominique Figarella transforme la scène en un laboratoire de travail commun. Pour autant, la forme qu’ils nous proposent n’en respecte pas moins la précision, et donc les différences, des deux disciplines. Aux prises avec une "matière-monde" qui se déploie dans l’espace, les danseurs-plasticiens sont contraints à élaborer un corps dansant, dont les mouvements découpent une myriade de sculptures éphémères. Pièce visuelle d’une beauté saisissante, Soapéra puise dans les forces les plus novatrices de l’art contemporain, grâce auxquelles la scène s’enrichit d’un dialogue
véritable.

Biographie

Mathilde Monnier

Venue à la danse tardivement et après une expérience de danseuse dans la compagnie de Viola Farber, Mathilde Monnier s'intéresse à la chorégraphie dès 1984 alternant des créations de groupe et des créations solos, duos. De pièce en pièce, elle déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement. Ses questionnements artistiques sont liés à des problématiques d'écriture du mouvement en lien avec des questions plus larges comme "l'en commun", le rapport à la musique, la mémoire. Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 marque le début d'une période d'ouverture vers d'autres champs artistiques ainsi qu'une réflexion en acte sur la direction d'un lieu institutionnel et son partage. Ses spectacles comme Pour Antigone, Déroutes, Les lieux de là, Surrogate cities, Soapéra, Twin paradox (1) sont invités sur les plus grandes scènes et festivals internationaux.Elle alterne la création de projets qu'elle signe seule avec des projets en co-signature rencontrant différentes personnalités du monde de l'art : Katerine, Christine Angot, La Ribot, Heiner Goebbels...
Depuis janvier 2014, elle dirige le Centre National de la Danse à Pantin.

Distribution / Production

Conception : Mathilde Monnier & Dominique Figarella
Chorégraphie : Mathilde Monnier
Art visuel : Dominique Figarella
Danse : Yoann Demichelis, Thiago Granato, I-Fang Lin, Jonathan Pranlas
Collaboration scénique : Annie Toleter
Son Olivier Renouf
Lumière Eric Wurtz
Réalisation des costumes Laurence Alquier
Coproduction Festival Montpelier Danse 2010, les spectacles vivants-Centre Pompidou, Festival d’Automne à Paris, Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt et tanzlabor_21, Centre Chorégraphique
National de Montpellier Languedoc-Rousillon / œuvre de Dominique Figarella réalisée dans le cadre de la commande publique du Ministère de la Culture et de la Communication  (Direction
Générale de la Création Artistique, Direction Régionale des Affaires Culturelles du Languedoc- Roussillon)