Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

JEUNESSE D’HYPERION
17 mars > 20 mars Création

JEUNESSE D’HYPERION

D’après le roman de Hölderlin

Adaptation et mise en scène :

Marie-José Malis – Cie la Llevantina

[ France]

Galerie

JEUNESSE D’HYPERION

Vidéos

Autour du spectacle

Rencontre du lendemain: animée par l'enseignant-chercheur Didier Plassard en présence de Marie-José Malis
Théâtre la Vignette - Université Paul-Valéry Montpellier III

En savoir +

La presse en parle :

> A Avignon, les lumières d'“Hypérion", Patrick Sourd, Les Inrocks (11/07/2014)
> Hypérion Marie-José Malis « libère la joie », mais pas tout de suite, Laurence Liban, L'Express (09/07/2014)
> «Hypérion» sur le fil du raseur, Philippe Lançon, Libération (09/07/2014)

Lundi 17 mars 2014 / 20:30 Mardi 18 mars 2014 / 19:15 Mercredi 19 mars 2014 / 19:15 Tarifs : Plein tarif 14 € /Tarif réduit 10 € / Tarif super réduit 5 € Open- concerts - tarif unique 5 € / Lehrstusck ! / projections - tarif unique 2 € création / production universitaire

Présentation

 

Je veux que nous soyons ainsi, acteurs, jeunes gens, étrangers dans ce vieux pays de l’universalité, penchés ensemble à penser ce roman et la politique de pur soleil qu’il invite à désirer.

/ Marie-José Malis

“Jeunesse d’Hypérion”, tel est le titre donné par Marie-José Malis pour sa première adaptation du grand roman d’Hölderlin avec les anciens étudiants des Travaux Pratiques. À l’occasion des dix ans de la Vignette, les ateliers dirigés par la metteur en scène de concert avec la philosophe Judith Balso se transforment en une ambitieuse commande. Il s’agit, au moyen du théâtre, de sonder les pistes d’une nouvelle pensée politique. C’est un roman que le poète allemand écrit au soir de la Révolution française.

C’est l’histoire d’un jeune homme qui semble avoir échoué. Contre le règne des intérêts et la haine des idéaux qui assujettissent son pays – la Grèce ! – Hypérion provoque une situation inouïe : il lève une armée de libération pour redonner au peuple la possibilité de vivre autrement. Trahi par les fanatiques et les opportunistes, il échoue. Pourtant, un événement a bien eu lieu : il a revitalisé les espoirs les plus fous, et a appelé les aspirations de la jeunesse à regagner le cœur de notre monde. À lui donner une nouvelle configuration. Éclairés par la figure de Diotima, acteurs et spectateurs sont ainsi engagés dans un dialogue sensible : comment ne pas céder à la tentation du nihilisme ? Qu’avons-nous manqué à aimer pour que l’héritage de la Révolution réussisse ? Et surtout, quelles

sont les tâches de notre modernité politique ?

Biographie

Marie-José Malis

Marie-José Malis a toujours aimé le théâtre, mais elle a d'abord réussi un parcours universitaire qui la mène rue d'Ulm, puis à l'agrégation de Lettres modernes. Lectrice et spectatrice assidue, notamment des mises en scène de Tadeusz Kantor, Klaus Michael Grüber et Antoine Vitez, c'est à travers l'enseignement du jeu et de la dramaturgie qu'elle peut affirmer son désir de théâtre. En 1994, elle crée sa compagnie, La Llevantina, et monte ses premiers spectacles : répertoire classique ou contemporain, textes théoriques, scénarios de films, elle met en scène un théâtre « politique », dans le sens où il questionne à la fois la pensée et sa représentation. À travers les textes de Jean-Luc Godard, Elio Vittorini, Pier Paolo Pasolini, Robert Walser, Luigi Pirandello, Heinrich von Kleist, c'est un théâtre de partage qui est proposé, une invitation faite aux spectateurs à entendre des paroles fortes et riches sur le monde et ses « déchirures ». Avec Hypérion, adaptation du roman de Friedrich Hölderlin, dont elle a déjà mis en scène l'OEdipe, d'après Sophocle, elle inaugure son premier mandat de directrice du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers qu'elle dirige depuis le 1er janvier 2014.

Distribution / Production

Avec les textes entre autres de Saint-Just , Robespierre, Rousseau , et les écrits de jeunes gens et ouvriers étrangers .

Adaptation et mise en scène :

Marie-José Malis – Cie la Llevantina

En collaboration avec :

Judith Balso

Scénographie : Jessy Ducatillon, Adrien Marès, Jean-Antoine Telasco

Avec :

Adina Alexandru , Thibaut Chaussinand, Marion Cauxfouchault , Olivia Carty, Maxime Chazal et, Robin Charbois, Charlotte Belledent, Louise Brinon, Raphaëlle Grelin, Quentin Gratias , Chloé Luis, Lili Dupuis, Hugo Botter, Jelena Rosic, Maud Saurel, Sabrina Tabelion (distribution en cours )

En coproduction avec la Compagnie La Llevantina