Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

VIEJO, SOLO, Y PUTO
14 novembre > 15 novembre

VIEJO, SOLO, Y PUTO

mise en scène : Sergio Boris

Mise en scène : Sergio Boris

[ Argentine / Bunos-Aires]

Galerie

VIEJO, SOLO, Y PUTO

En savoir +

La presse en parle :

> « VIEJO, SOLO Y PUTO » : Huis clos porteno désespérant et lumineux, Inferno (14/01/2015)
> Avaler la pillule, Julie Lemaire, Rue Du Théâtre (26/05/2014)
> Viejo, Solo y Puto : théâtre argentin dans le Festival NEXT, Audrey Chaix, Toute La Culture (04/12/2013)
> Viejo, solo y puto, Danslatêteduspectateur (20/11/2014)

Jeudi 14 novembre 2013 / 20:30 Vendredi 15 novembre 2013 / 19:15 Tarifs : Plein tarif 14 € /Tarif réduit 10 € / Tarif super réduit 5 € Open- concerts - tarif unique 5 € / Lehrstusck ! / projections - tarif unique 2 € Spectacle en espagnol surtitré en français

Présentation

Nous voulons parier sur un théâtre dont le jeu procède d’une multiplicité de plans, plutôt que de modèles comportementaux ou de caractères donnés.
/
Sergio Boris

 
Formé par Ricardo Bartis, l’une des figures de proue de la scène sud-américaine, le metteur en scène de Viejo, Solo y Puto s’inscrit singulièrement dans le renouveau du théâtre argentin. Aussi radical dans la forme que dans le contenu, Sergio Boris travaille à partir d’une “volonté de réalisme” qui n’a rien de consensuel. Car le “réel” qui est visé touche l’un des points sensibles de notre époque : qu’est-ce qui gouverne nos existences ? À quoi tient notre désir, dans un monde où priment les rapports d’argent ? Dans l’arrière-boutique d’une pharmacie de garde, nous voyons s’improviser une fête au cours de laquelle s’attirent et se déchirent deux classes sociales. Evaristo et Daniel, les deux frères propriétaires de la pharmacie, se retrouvent en compagnie de Claudio, leur représentant médical, et de ses deux amies travesties, Yulia et Sandra. Après quelques bières, injections hormonales et autres prises de médicaments, s’engage une lutte entre leurs différents savoirs, où les corps désirants ne sont pas en reste. Alternant dialogues triviaux et moments de dévoilement, les cinq comédiens sont confondants de vérité.

Biographie

Sergio Boris

Acteur, metteur en scène et dramaturge argentin plusieurs fois primé, Sergio Boris joue pour le cinéma, notamment sous la direction de Daniel Burman, Ariel Rotter et Matías Lucchesi.Au théâtre, il participe aux créations de Sergio Renán, Luciano Suardi, mais aussi à celles de Ricardo Bartís avec qui il joue El Pecado que no se puede nombrar entre 1998 et 2000 et La Pesca, spectacle présenté au Festival d'Avignon en 2008. Il conçoit La Bohemia en 2001, El Sabor de la derrota en 2004, El Perpetuo Socorro en 2008 et El Cadáver de un recuerdo enterrado vivo en 2010. Viejo, Solo y Puto, créé en 2011, n'a cessé de tourner depuis 2013 et a reçu de nombreux prix en Argentine pour la mise en scène, la lumière, la scénographie et le jeu.  Les spectacles de Sergio Boris placent l'acteur au coeur d'un dispositif scénographique souvent réaliste qui laisse se déclarer différents climats. Un temps continu qui tient du plan séquence condense les déclinaisons de la nature humaine. Préférant l'accumulation des lectures et des interprétations – sociales, politiques, poétiques – à l'énonciation d'un conflit ouvert, Sergio Boris dévoile l'épaisseur des attentes, des rêves, des angoisses et des désirs qui sous-tendent le lien entre les êtres.

Distribution / Production

Avec : Patricio Aramburu , Marcelo Ferrari, Darío Guersenzvaig, Federico Liss, David Rubinstein
Scénographie et costumes : Gabriela A.Fernández, asistée de Estefanía Bonessa
Lumière : Matías Sendón
Son : Fernando Tur
Maquillage : Gabry Romero
Assistants à la mise en scène : Jorge Eiro et Adrián Silver
Production - Jorge Eiro et David Rubinstein /Photographie - Brenda Bianco / Diffusion - Ligne Directe / Judith Martin (www.lignedirecte.net) / Spectacle créé en 2011, Buenos Aires, Argentine
La tournée française 2013/2014 de Viejo, solo y puto bénéficie du soutien de l’Office National de Diffusion Artistique (ONDA) pour le surtitrage et les voyages internationaux