Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

Le conte d'hiver de William Shakespeare
5 mars > 6 mars

Le conte d'hiver de William Shakespeare

Mise en scène : Sylvie Osman

Mise en scène : Sylvie Osman

[ France]

Galerie

Le conte d'hiver de William Shakespeare

Vidéos

Autour du spectacle

RENCONTRE DU LENDEMAIN N°5
- Vendredi 6 mars -
Rencontre animée par Didier Plassard enseignant-chercheur du département d’Études théâtrales de l’Université Paul-Valéry en présence de la metteur en scène Sylvie Osman.

Au théâtre la Vignette - université Paul-Valéry Montpellier 3

En savoir +

Compagnie Arketal

La presse en parle :

> Montpellier : Conte d'hiver à La Vignette, Midi Libre (05/03/2015)
> Théâtre de Nice : Le Conte d’Hiver d’Arketal, Emmanuel Maumon, Web Time Media (23/10/2012)

Jeudi 5 mars 2015 / 20:30 Vendredi 6 mars 2015 / 19:15 Tarifs : TP 15 € - TR 10€ - LPV 2€ - Pass’Culture 5€ / Tarif scolaire 5€ Durée : 1h30 À partir de 11 ans. Spectacle en partenariat avec Radio Nova.

Présentation

“La marionnette est mon moyen d’expression comme d’autres utilisent le pinceau, la glaise ou le stylo.”
/ Sylvie Osman

L’ambivalence est une composante essentielle de la marionnette, prise dans un battement constant entre rappel de dépendance et croyance d’autonomie qui se cristallise avec le jeu à vue des acteurs marionnettistes. Dans ce Conte d’hiver traduit par Bernard-Marie Koltès et réinterprété par six comédiens issus de l’ERAC – École Régionale d’Acteurs de Cannes, ce procédé entre en résonance avec l’un des motifs récurrents de la pièce, les manipulations : celles qui la parcourent suite à la jalousie de Léonte et peut-être, celles de la jalousie elle-même qui, guidant ses actes, le réduit à l’état de pantin. Cette double présence scénique, intensifiant la perception des échanges entre corps vivant et objet inerte, questionne les enjeux de leurs interactions. Mais également le positionnement de l’humain vis-à-vis du cycle de vie et de mort, ce qu’illustre la scène ayant fait naître chez Sylvie Osman l’envie d’adapter la pièce de Shakespeare et qui est celle du retour à la vie de la statue d’Hermione.

Biographie

Sylvie Osman

Elle est cofondatrice de la compagnie Arketal en 1984. Elle met en scène pour la compagnie Arketal : « Le conte d’hiver » de William Shakespeare (projet 2012-2013) ; « A demain ou la route des six ciels » de Jean Cagnard (2008); « Les Verticaux » de Fabienne Mounier (2007) ; « Des papillons sous les pas » de Jean Cagnard (2000) ; « L’œil du loup » de Daniel Pennac (1995) ; « Fernand Léger : le monde en vaut la peine » de Sylvie Osman, commande du musée national Fernand Léger de Biot (1997).
Elle interprète pour le théâtre de marionnettes : « Debout » de Nathalie Papin (2010) ; « Les gens légers »  de Jean Cagnard (2003) ; « L’œil du loup »  de Daniel Pennac, création jeune public (1995) ; « Pourquoi j’ai mangé mon père » de Roy Lewis, coréalisation avec Le Bruit des Hommes (1993) ; « Pygmalion » de Bernard Shaw (1991) ; « Antigone » de Sophocle (1990) ; « Ramayana, l’épopée indienne » pour le Marionnetteatern de Stockholm (1984).
En 2000, elle participe aux rencontres entre marionnettistes et auteurs contemporains, à La Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon. Commence alors un compagnonnage avec les écritures contemporaines : « Des papillons sous les pas », « Les gens légers », « Bout de Bois », « A demain ou la route des six ciels » de Jean Cagnard ; « Les Verticaux » de Fabienne Mounier ; « Debout » de Nathalie Papin ; « The great disaster » de Patrick Kerman (specture).

Distribution / Production

Mise en scène : Sylvie Osman
Adaptation du texte et dramaturgie : Béatrice Houplain ‣ Interprétation : Mathieu Bonfils, Carol Cadilhac, Marion Duquenne, Fanny Fezans, Youna Noiret, Jean-Baptiste Saunier
Construction marionnettes : Greta Bruggeman
Assistée de : Paola Lodé et Damien Visocchi
Dessin des visages des marionnettes : Marius Rech
Composition musicale : Jean-Marc Montera
Costumes des marionnettes : Classe de 1ère année DMA “Costumes pour le spectacle vivant”, Promotion 2009 du Lycée des Côteaux de Cannes, sous la direction de Maryline Penin et Elisabeth Bastardo
Conception des costumes des interprètes : Jennifer Beteille
Réalisation : Classe de 1ère année DMA “Costumes pour le spectacle vivant”, Promotion 2012 du Lycée des Côteaux de Cannes, sous la direction de Maryline Penin
Création des lumières : Pierre Leblanc
Production compagnie Arketal / Partenaire Ville de Cannes / Coproduction et résidence de création Théâtre de Grasse / Coproduction : Théâtre National de Nice, Théâtres en Dracénie, Théâtre le Sémaphore (Port de Bouc), Théâtre Alexandre II (Cannes) / Résidence de répétition La Chartreuse - Centre National des Écritures du Spectacle de Villeneuvelès- Avignon. La compagnie Arketal est conventionnée par la DRAC PACA et la Ville de Cannes. Elle est subventionnée par la région PACA et le Conseil Général des Alpes Maritimes. Elle a reçu l’aide du FIJAD (Fonds d’insertion pour les jeunes artistes dramatiques) et de l’ADAMI.