Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

30 novembre Projection

Projections autour de l'oeuvre de Susan Sontag

à 18:15 - entrée libre

Galerie

Projections autour de l'oeuvre de Susan Sontag

En savoir +

Soirée projections
proposée par Montpellier Danse,
I.C.I - CCN Montpellier / Languedoc-Roussillon,
le Théâtre la Vignette, le Département Cinéma et Théâtre de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3
et Sauramps librairie.

Tout au long de l’année, en fonction de l’actualité éditoriale, des rencontres supplémentaires avec des auteurs pourront être programmées.

SUSAN SONTAG
http://www.susansontag.com

Partenaires

Lundi 30 novembre 2015 / 18:15 Tarifs : gratuit Durée : 26 min et 86 min Film Documentaire

Présentation

18:15 - 18:30 Présentation de la soirée projections par Corinne Rondeau,
Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art, critique, collaboratrice à France Culture.

Projections
- «En attendant Godot ... à Sarajevo» de Nicole Stephane (1993 - 26 min.)
En 1993, Susan Sontag s'installe à Sarajevo pour y monter la pièce de Samuel Beckett «En attendant Godot». Ce film évoque cette expérience théâtrale, humaine, politique et, sur un texte de Juan Goytisolo, dit par André Dussollier, dessine un portrait sensible de la capitale bosniaque. 

- «Promised lands / Terres promises - La Déchirure» de Susan Sontag, produit par Nicole Stephane (1974 - 86 min)
Documentaire sur le conflit israélo-palestinien. (en anglais sans sous-titres)

Soirée proposée par Montpellier Danse, I.C.I - CCN Montpellier / Languedoc-Roussillon, le Théâtre la Vignette, le Département Cinéma et Théâtre de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Sauramps librairie.

ET AUSSI
Mardi 1er décembre à 18h Salle Béjart / Agora - conférence
Conférence de Corinne Rondeau
auteur du livre Qui a peur de Susan Sontag ? (Editions de l’éclat, 2014) suivie d’une signature.
Susan Sontag fut une intellectuelle d’une infatigable curiosité. Dix ans après sa mort revient à la mémoire le portrait à l’imposante mèche blanche, mais que reste-t-il de son esprit tourmenté, entre les images et les conflits au coeur de son époque, et une quête quasi conservatrice de vérité ? Que reste-t-il de son désir et de sa volonté inextinguibles de faire sens de sa vie, hors une morale de l’engagement comme expression de la confrontation à la réalité à travers des choix résolument éclectiques ? Ce tourment, qui est le revers d’une incessante vitalité, notre présent s’en est détourné. Il est pourtant essentiel à envisager pour répondre à la question : qu’est-ce qui de la vie des idées fait oeuvre ?
Entre esthétique et éthique, Susan Sontag a cherché incessamment les formes adéquates à comprendre son présent, et lutter contre l’affaiblissement culturel et politique. Polémiste, essayiste, romancière, cinéaste, metteur en scène… qu’est-ce qui fait l’unité de l’existence de cette grande intellectuelle américaine ? Corinne Rondeau propose d’en tracer la cohérence à travers l’une des préoccupations constantes de Susan Sontag : devenir écrivain. Sa bibliothèque composée de 26000 ouvrages en est le premier signe…
 
Corinne Rondeau

Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art, critique, collaboratrice à France Culture. A publié en co-direction avec Éric Mézil de la Collection Lambert, Dommage(s) À propos de l’histoire d’un baiser, Actes Sud, 2009 ; David Claerbout, L’oeil infini, Éditions Nicolas Chaudun, 2013, Lucinda Childs, Temps/Danse, Éditions CND, 2103. Auteur de nombreuses publications sur le cinéma, l’art contemporain, ainsi que de monographies d’artistes.