Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

When I die © Karin Hofer & Reto Schmid
13 octobre > 14 octobre

When I die

A ghost story with music

Thom Luz / Mathias Weibel

[ Suisse]

Galerie

When I die

Vidéos

Télécharger

Revue de presse

Autour du spectacle

/ RENCONTRE DU LENDEMAIN /
ME 14.10
avec Thom Luz & Mathias Weibel
animée par Yvan Nommick, professeur au département de musique et musicologie de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

 

En savoir +

www.vidy.ch

La presse en parle :

> Thom Luz, metteur en scène suisse, Aude Lavigne, France Culture (Les Carnets de la création) (27/04/2016)
> Thom Luz, When I Die & Unusual Weather Phenomena, Nicolas Garnier, Ma Culture (14/04/2016)
> Esprit, es-tu là ?, Rhinoceros (04/2016)

Mardi 13 octobre 2015 / 20:30 Mercredi 14 octobre 2015 / 19:15 Tarifs : TP 15 € - TR 10€ - LPV 2€ - Pass'Culture 5€ Durée : 1h15 Spectacle en allemand, surtitré en français

Présentation

« Le performeur, musicien et metteur en scène Thom Luz est un archéologue du théâtre musical : l'homme est un découvreur d'histoires perdues, qu'il met à jour sur scène et en musique. »

When I die ramène à la vie la défunte Rosemary Brown qui communiquait de son vivant avec de grands compositeurs disparus parmi lesquels Liszt, Chopin, Schubert, Debussy. A partir de 1964, leurs esprits se succèdent pour dicter des compositions originales à cette femme de ménage anglaise à la formation musicale sommaire. Elle en retranscrira au total plusieurs centaines et en enregistrera quelques-unes sur un disque que Philips fera paraître en 1970, faisant trembler spécialistes et journalistes musicaux. Douze ans après sa mort, Thom Luz déterre son histoire et compose une pièce de théâtre musical pour trois musiciens, une comédienne et un comédien. Sous-titrée Une histoire de fantômes avec de la musique, elle convoque madame Brown ainsi que ses visiteurs dans une mise en scène épurée invitant à l'imprégnation d'une narration portée par la langue et la musique. Avec un plateau dépouillé où sont disséminés instruments de musique, semis de tabourets de piano et boites de transport, le vide qui entoure l'action scénique prend une dimension spectrale. L'espace d'un clignement de paupières, peut-être y verrez-vous passer une ombre ?

Biographie

Metteur en scène suisse, Thom Luz développe depuis sa première pièce,
Patience Camp (2007), un langage théâtral inclassable, qui fait de la musique à la fois le moteur et l’horizon utopique de la représentation théâtrale. Peuplées de personnalités marginales et excentriques (explorateur intrépide, artiste d’art brut, vieille femme médiumnique, congrès futurologique), ses pièces questionnent notre conception moderne et usuelle de la connaissance scientifique. Les protagonistes de ses investigations scéniques défendent un savoir qui sort des sentiers battus de la science canonique et va s’aventurer dans des contrées utopiques et paranormales. Habitées par une profonde conscience des problèmes du monde actuel et par une insaisissable mélancolie, ses créations déploient un univers scénique du merveilleux, traversé par un optimisme joyeux et désespéré. Également chanteur et guitariste du groupe My Heart belongs to Cecilia Winter, Thom Luz déploie des images sonores et visuelles dotées d’une précision fantaisiste, situées entre le sommeil et l’état de veille.

Distribution / Production

Mise en scène, conception, scénographie : Thom Luz
Direction musicale : Mathias Weibel
Dramaturgie : Marcus Dross
Avec : Jack McNeill, Daniele Pintaudi, Suly Röthlisberger, Samuel Streiff, Mathias Weibel
Costumes et lumière : Tina Bleuler
Son : Martin Hofstetter
Production : Thom Luz
Production, diffusion : Gabi Bernetta
Coproduction : Gessnerallee Zürich, Spielart Festival München, Kaserne Basel, Theater Chur, Südpol Luzern
Avec le soutien de : Canton de Zurich - Service de la culture, Zurich Ville de Culture, Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture, Pour-cent culturel Migros, Fondation Ernst Göhner, Fondation Georges et Jenny Bloch