Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

12 fév > 4 mar Rencontre

Démasculiniser les sciences humaines et sociales [Annulation #COVID-19]

Atelier des études culturelles

Galerie

mercredi 12 février 2020 / 17:30mercredi 26 février 2020 / 17:30mercredi 4 mars 2020 / 17:30mercredi 25 mars 2020 / 17:30 Tarifs : Entrée libre dans la limite des places disponibles

Présentation

#COVID-19 - Annulation de la séance 4
Conformément à la décision du Président de la République,
l'Université Paul Valéry - Montpellier est fermée à partir du lundi 16 mars.

Par conséquent nous sommes dans le regret d'annoncer l'annulation du séminaire.

En vous remerciant d'avance de votre compréhension.
L'équipe organisatrice.

LA VIGNETTE OUVRE À SON PUBLIC UN TEMPS DE RÉFLEXION ET DE DÉCOUVERTE EN PARTENARIAT AVEC LE MASTER D’ÉTUDES CULTURELLES.

> L’Atelier des Études Culturelles est le séminaire de recherche du master d’Études Culturelles de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
Mutualisé avec le master d’Ethnologie, et rassemblant des enseignants-chercheurs issus de plusieurs départements, il vise à favoriser la dynamique pluridisciplinaire qui caractérise les Études Culturelles s’attachant chaque année à un auteur ou à un thème différent. Espace privilégié d’une réflexion commune et d’échanges collectifs autour des Études Culturelles entre les enseignants et les étudiants, il est également ouvert à l’ensemble de la communauté universitaire et extra-universitaire.

Présentation et programme de l’atelier des études culturelles organisé par Claire Ducournau, Aurélie Knüfer et Isabelle Felici,
enseignantes-chercheuses à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3

Les études féministes et de genre ont pris pour objet, depuis une vingtaine d’années, la critique des sciences humaines et sociales. Elles ont ainsi mis en lumière le fait que ces disciplines se sont constituées autour de personnalités et de corpus massivement masculins, en marginalisant les femmes, en les prenant comme objets de discours et en légitimant parfois leur exclusion de l’éducation et de l’espace public. Ainsi, le fait historique de la domination masculine rejaillit directement sur les contenus, les impensés, la langue et les institutions scolaires et universitaires du temps présent. Au-delà de leurs spécificités, de leurs différences en termes d’ancienneté et de prestige, la philosophie, l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, les études littéraires, artistiques, culturelles et linguistiques partagent ces principes de constitution faisant primer des hommes, des normes et des valeurs masculines (telles que culturellement et socialement construites) sur des femmes souvent invisibilisées, des normes et des valeurs féminines perçues comme inférieures. Ce séminaire du master des études culturelles voudrait dès lors explorer les modalités et les conséquences de cette masculinisation des sciences humaines et sociales d’une manière à la fois critique et constructive. Après une séance d’introduction dressant un état des lieux des différentes formes de sexisme dans les institutions et les productions scientifiques, l’atelier délivrera des pistes pratiques pour lire et écrire en étant conscient·e de la manière dont le genre traverse nos savoirs disciplinaires, nos références et notre langage. La dernière séance donnera carte blanche à Michèle Le Doeuff, autrice du Sexe du savoir, pionnière en ce domaine.

Les séances auront lieu le mercredi de 17h30 à 19h30 :
- 12 février 2020 : « Le sexe de nos savoirs : institutions, langues, disciplines », séance animée par Claire Ducournau, Isabelle Felici et Aurélie Knüfer
- 26 février 2020 : « Comment lire, et apprendre à traquer les impensés sexistes des textes classiques des sciences humaines et sociales ? »,
séance animée par Claire Ducournau, Isabelle Felici et Aurélie Knüfer
- 4 mars 2020 : « Comment écrire ? Pistes pratiques »,
séance animée par Claire Ducournau, Isabelle Felici et Aurélie Knüfer
- 25 mars 2020, conférence de Michèle Le Doeuff :
« Du mode d’existence du masculinisme »
,
présentée par Claire Ducournau et Aurélie Knüfer, suivie d’une discussion et d’un débat avec la salle

> Toutes les séances ont lieu en salle de répétition du Théâtre la Vignette (rez-de-chaussée au bâtiment H).