Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

21 novembre > 22 novembre Création Billetterie

TUMORE

Texte et mise en scène LUCIA CALAMARO

[ ITALIE]

Galerie

TUMORE

Autour du spectacle

/ RENCONTRE / JOURNÉE D’ÉTUDE
ME 22.11
- de 9h30 à 16h30
Le théâtre de Lucia Calamaro, portrait d’un intérieur
Journée organisée par Joëlle Chambon maître de conférences en études théâtrales (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Arianna De Sanctis docteur en Études Théâtrales ATER,
(Université Montpellier 3) et Gabriele Sofia maître de conférences (Université de Grenoble).
- en salle de répétition du théâtre / entrée libre

Journée d’étude organisée par le RIRRA 21 – Université Paul-Valéry Montpellier 3 en collaboration avec l’UMR Litt&Arts – Université Grenoble Alpes
>voir programme complet : ici
> page dédiée

/ ARTICLE SUR LE "THÉÂTRE ITALIEN"
dans FOCUS journal de la Vignette
>> lien vers le blog
>> lecteur en ligne

Mardi 21 novembre 2017 / 20:00 Mercredi 22 novembre 2017 / 19:15 Tarifs : TP 15 € - TR 10€ - Carte LPV 2€ - Yoot (Pass'culture) 5€ Durée : 1h40 Spectacle en italien, surtitré en français

Présentation

J’AIMERAIS... QUE MON ESPRIT, OU PEUT-ÊTRE MON ÂME, ENTRE EN CONTACT DIRECTEMENT AVEC CELUI DE LA PERSONNE QUI REGARDE, LIT, REÇOIT.
LUCIA CALAMARO

Tumore est un spectacle désolé, et pourtant riche d’humour. Lucia Calamaro raconte l’itinéraire d’une malade en phase terminale, à travers son accompagnement, ses soins, et son séjour à l’hôpital X, un endroit étrange où vivent la Mère de la Patiente et la Doctoresse. Dans ce berceau de nature hybride, le vide gonfle et grandit. C’est un non-lieu, il ne ressemble à rien et il entretient, à force de paroles obscures, le mystère et la peur. On s’en remet aux miracles, aux prières, et finalement à une dernière opération impossible, comme un ultime point d’appui que la médecine désignerait à l’esprit. Défini par Franco Cordelli, dans les pages du Corriere della Sera, comme “le plus beau texte dramatique en langue italienne de ces dernières années”, Tumore est un rite vitaliste, un parcours intérieur dans lequel le tragique se transforme en quelque chose qui l’est de moins en moins, imprégné d’une ironie puissante qui naît du manque.

Biographie

LUCIA CALAMARO
De l’Uruguay à la France jusqu’à l’Italie, la carrière de Lucia Calamaro, dramaturge, metteuse en scène et comédienne, est une course entre deux continents. Née à Rome, à treize ans elle s’installe à Montevideo (Uruguay), en suivant son père diplomate. Elle commence à seize ans la pratique de la scène avec la troupe expérimental uruguayenne TEATRO UNO. Licenciée en Arts et Esthétique à la Sorbonne de Paris elle fréquente en même temps un certain nombre de laboratoires expérimentaux influencés par le travail de Jerzy Grotowsky et fait un passage à l’École de Jacques Lecoq. Au-delà de l’enseignement au sein de l’Universidad Catolica de Montevideo, elle participe en tant que comédienne et metteuse en scène à de nombreux spectacles à Montevideo, puis elle reprend sa formation à Paris et travaille sur le clown. Rentrée à Rome elle collabore avec plusieurs structures indépendantes notamment le Centro Sociale Villaggio Globale et le Rialto Santambrogio, jusqu’à devenir un interlocuteur régulier du Théâtre National de Rome. En 2003, elle fonde l’association Malebolge où elle développe son écriture scénique et ses mises en scène. Elle adapte Medea, tracce, d’Euripide et Woyzeck de Büchner en 2003 ; en 2004, Guerra est son premier spectacle en tant qu’auteur ; en 2005, Cattivi maestri ; en 2006, Tumore, uno spettacolo desolato qui sera qualifié par le critique Franco Cordelli du Corriere della Sera “le plus beau spectacle en langue italienne depuis des années”; en 2008, Magick, autobiografia della vergogna dans le cadre du projet é Talentsé sera produit par le Théâtre National de Rome. En 2011, elle a commencé un parcours singulier d’écriture et de production qui l’a amenée à la réalisation du spectacle en quatre parties L’Origine del mondo, ritratto di un interno, dont les épisodes ont été présentés à ZTL Pro (Teatro Palladium) et au Teatro di Roma, à Santarcangelo dei Teatri et au Festival Inequilibrio (Castiglioncello). Le spectacle a reçu trois Prix UBU en 2012 : meilleure nouveauté italienne, meilleure comédienne dans un premier rôle et meilleure comédienne dans un second rôle. Ce spectacle a été présenté au Théâtre national de La Colline à Paris dans le cadre de Face à face / Paroles d’Italie pour les scènes de France, en juin 2014. Lucia Calamaro reçoit le Prix Enriquez en 2013, dans la catégorie auteur, mise en scène, actrice. En 2013, elle travaille à l’écriture de son projet Diario del tempo/L’epopea quotidiana, une production du Teatro Stabile dell’Umbria et du Théâtre National de Rome en collaboration avec PAV. En 2014- 2015 elle enseigne la dramaturgie à l’École Nationale Paolo Grassi de Milan. En janvier 2015 elle démarre l’écriture de son nouveau projet La Vita ferma qui verra sa réalisation scénique en 2016-2017.

Distribution / Production

Texte et mise en scène Lucia Calamaro
Traduction Joëlle Chambon et Gabriele Sofia
Adaptation française des surtitrages Joëlle Chambon
Avec Benedetta Cesqui, Monika Mariotti
Lumières Andrea Berselli

Production Teatro Stabile dell’Umbria (Italie)
En collaboration avec Rialto Sant’Ambrogio et Lucia Calamaro
Avec le soutien du Teatro di Roma (Italie)